Contactez-nous

Nos actualités

Prix de l’énergie : a‑t‑on touché le point bas ?

Les mesures de confinement prises pour contrer la propagation du coronavirus conduisent de nombreuses industries et entreprises à diminuer ou à arrêter leur activité, réduisant de manière significative la consommation d’énergie. En France, la consommation d’électricité dans le secteur industriel devrait avoir baissé en une semaine d’environ 50%, tandis que la consommation dans le secteur tertiaire baisse de 10 à 30%, selon les domaines d’activité.

Le choc de demande se double sur le marché du pétrole d’un choc d’offre, avec la guerre des prix que se livrent l’Arabie Saoudite et la Russie. Les engagements de réduction de production pris par les pays producteurs l’année dernière deviendront caduques au 1er avril prochain.

De ce fait, les prix du CO2 ont chuté en une semaine de 24 à 16 €/t, tandis que le Brent a atteint mercredi son plus bas niveau depuis 2003, à moins de 25 dollars le baril. Les marchés du gaz ont eux aussi suivi ce mouvement, tombant à 12 €/MWh mercredi pour l’échéance 2021 TTF.

Pour la première fois depuis 2017, le prix de l’électricité en France (CAL 2021 Baseload) est passé en dessous du prix d’équilibre de l’ARENH net de la capacité, estimé à 39.5 €/MWh, en clôturant mercredi à 37.4 €/MWh.

Les marchés semblent avoir désormais intégré les conséquences à court terme de la crise actuelle et les prix des livraisons à court terme (Q2 2020) devraient se stabiliser. L’incertitude porte désormais sur le fait de savoir si certains pays, qui n’ont pas pour le moment pris des mesures de confinement strictes (Grande Bretagne, Etats-Unis, Amérique latine), vont ou non changer de stratégie, et sur la durée du confinement dans les pays qui ont choisi cette voie, l’exemple de l’Italie montrant que le recul de l’épidémie peut prendre plus de temps en Europe qu’en Chine ou en Corée du Sud. Si le confinement strict devait dépasser quatre à cinq semaines ou si les stratégies de confinement mises en place ne devaient pas donner pas les effets escomptés, le risque de rechute des marchés redeviendrait prégnant.

Toutes nos actualités
© Eleneo   2020
Ce site web stocke des cookies sur votre ordinateur. Ces cookies sont utilisés pour recueillir des renseignements sur la façon dont vous interagissez avec notre site Web. Nous utilisons ces informations afin d’améliorer et de personnaliser votre expérience de navigation ainsi que pour des analyses et des mesures concernant nos visiteurs. Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, consultez notre politique de gestion des cookies.